ENGLISH Maxillopedia Blog
  • Les implants dentaires fournissent une fondation pour les dents de remplacement qui seront solides et confortables comme des dents naturelles. Nos chirurgiens utilisent les technologies les plus récentes en réhabilitation par implants dentaires.

  • Les dents de sagesse sont habituellement extraites au cours de l'adolescence afin d'éviter les complications associées à leur rétention comme les infections ou le dommage aux dents adjacentes.

  • La sédation permet de réaliser une chirurgie comme l'extraction de dents de sagesse ou la pose d'implants dentaires sans douleur et sans inconfort. Certaines chirurgies peuvent aussi être effectuées sous anesthésie générale.

  • Les patients qui présentent un problème d'alignement des mâchoires bénéficieront d'une chirurgie orthognatique. Cela inclut une mâchoire du haut ou du bas trop reculée ou avancée ou mal centrée par rapport au reste du visage.

  • L’apnée du sommeil ou le ronflement sont traitables à l’aide d’appareils dentaires. Une chirurgie est souvent possible pour corriger le problème de façon définitive.

  • Suivez nos chirurgiens lors de leurs ascensions sur le plus haut sommet de chaque continent (Everest, Denali, Vinson, Aconcagua, Elbrus, Carstensz, Kilimanjaro).

Dent de sagesse

Chez l’humain, n’importe quelle des troisièmes molaires sont appelées dent de sagesse. Leur éruption débute à l’adolescence et s’échelonne de l’âge de 16 à 25 ans. La plupart des adultes ont 4 dents de sagesse mais il est possible que certaines soient manquante (hypodontie) ou que l’on en retrouve plus de 4 (dents surnuméraires). Les dents de sagesse affectent souvent les autres dents. Lorsque elles manquent d’espace pour faire éruption on dit qu’elles sont incluses et devront la plupart du temps être extraite pour prévenir les complications à long terme de leur rétention.

Dents de sagesse incluses

Une dent de sagesse incluse (n’ayant pu faire éruption) peut être catégorisée selon sa position :Dents

incluses mésio-angulées sont les plus fréquentes (44%) et leur axe long est penché vers l’avant.

Inclusions verticales (38%) sont en bonne position mais l’espace étant insuffisant, la gencive recouvre toujours la dent en tout ou en partie.

Dents incluses disto-angulées (6%) signifie que la dent est angulée vers l’arrière de la bouche.

Inclusions horizontales (3%) sont les plus rares et signifie que la dent est complètement couchée dans la gencive à 90 degré de la dent adjacente.

Les dents de sagesse mésio-angulées sont les plus difficiles à extraire au maxillaire supérieur (mâchoire du haut) et les plus faciles à la mandibule (mâchoire du bas) tandis que c’est tout l’opposé pour les dent disto-angulées.

Les dents de sagesse incluses peuvent aussi être classées selon leur degré d’éruption. Ainsi une dent pourra être incluse intra-osseuse (complètement couverte par l’ossature), sous-muqueuse, semi-incluse (partiellement couverte par la gencive) ou complètement éruptée.

Occasionnellement, des kystes et des tumeurs peuvent se former en association avec les dents de sagesse incluses. Leur incidence varie selon les études mais augmente avec l’âge ce qui suggère que le risque de développer une lésion est proportionnel au temps où la dent est incluse.

Éruption partielle

Parfois, la dent de sagesse ne peut faire éruption complètement généralement par manque d’espace. La gencive peut recouvrir complètement la dent ou uniquement la portion postérieure de celle-ci. La gencive recouvrant partiellement la dent est appelée opercule. Les dents couvertes par un opercule sont difficiles à nettoyer. Des débris alimentaires et des bactéries s’installent alors dans la cavité créée entre la dent et le repli de gencive et peuvent créer une infection appelée pérocorinite. Ce problème est souvent exacerbé par l’occlusion de la troisième molaire supérieure sur la gencive du bas. Les symptômes les plus fréquents sont alors l’enflure, la rougeur, la douleur et l’écoulement de liquide jaunâtre (pus) autour de la dent de sagesse. Une péricoronite non traitée peut dégénérer en une infection plus sévère.

Si l’opercule ne disparaît pas de lui même, l’extraction de la dent de sagesse est recommandée. Une alternative est d’enlever l’opercule, procédure appelée operculectomie. L’indication de cette intervention est limitée surtout pour le dégagement des 2e molaires et est rarement utilisée pour les 3e molaires.

L’inflammation chronique des tissus gingivaux autour de la dent de sagesse (péricoronite) peut jouer un rôle dans le développement de kystes odontogènes et inflammatoires.

Extraction

Les dents de sagesse sont extraites pour 2 raisons principales soit que la dent soit incluse et cause problème ou que la dent deviendra manifestement incluse et est extraite pour prévenir les problèmes dentaires. Le problème le plus fréquent lié à la rétention des dents de sagesse incluses est l’apparition d’infections, leur position rendant leur nettoyage à l’aide de soie dentaire et de brosse à dent difficile voire impossible. Ces infections peuvent être fréquentes et d’intensité variable. Elles peuvent engendrer des complications graves à l’occasion. D’autres raisons peuvent justifier l’extraction des dents de sagesse notamment l’éruption de la dent en mauvaise position qui frotte ainsi contre la langue ou la joue et cause des blessures, la possibilité de déplacement des autres dents et pour des raisons orthodontiques.

Recommandations

L’association américaine de spécialistes en chirurgie buccale et maxillo-faciale (American Association of Oral and Maxillofacial Surgeons) recommande l’extraction des dents de sagesse incluses si un sondage supérieur à 3mm avec infection parodontale chronique est présente. On l’extraction chez ces patients vers la fin de l’adolescence avant la fin de la formation des racines de la dent afin de minimiser les complications post-opératoires. Une fois les racines complètement formées à l’âge adulte les risques opératoires et les complications post-opératoires augmentent significativement notamment le risque d’atteinte du nerf alvéolaire inférieur et de paresthésie (engourdissement) subséquent.